Au coeur de la montagne

Au cœur de la montagne

 

Au cœur de mes entrailles

Je détiens mon mystère

Je vois des voleurs en armes

Des chameaux qui déblatèrent

 

Le jour se fait rare

L'obscurité est mon quotidien

Je vis dans les ténèbres

Rien de ce qui est ici ne m'appartient

 

Ni les pièces

Les écus

Les promesses

Les cossus

Les avares

Les vauriens

Les radins

Les ignares

 

Dans ma triste solitude

Je vis dans le plus grand des secrets

C'est une habitude

Ma morne vie est une prison dorée

 

J'ai vu des gens passer

Arrivés en mon sein par pur hasard

Je les ai hypnotisés

Mon ventre est devenu leur mouroir

 

Et les pierres

Les rubis

Les diadèmes

Les proscrits

Les envieux

Les bannis

Les culs-terreux

Restent éblouis

 

Dans mon sang dans mes artères

Coulent des flots de mystères

Pas de caisse pas de guichet à l'entrée

Pas de coffres-forts pour les objets trouvés

 

Mais je n'ai trace d'âme

Je sers de repère, juste d'abri

Ailleurs les trésors sont rares

Et moi ici je reste un alibi

 

Au cœur de mes entrailles

Je suis vouée à me taire

Honnêtes gens, canailles

De leurs vies ne savent pas quoi faire

 


 

version classique

{mp3}Au_coeur_de_la_montagne_VE{/mp3}

version instrumentale

{mp3}au_coeur_de_la_montagne_K{/mp3}

Please publish modules in offcanvas position.